jeudi 9 avril 2015

Iggybook, un joli cadeau pour les auteurs

Développé par la société Storylab, Iggybook, "plate-forme de marketing digital", permet aux auteurs de bénéficier gratuitement d'un site Internet de facture professionnelle. Trop beau pour être vrai? Le site a aussi pour objectif propre de se rentabiliser sur les services premium de base et spécifiques (retour de lecture, traduction, corrections, design de la couverture et bien d'autres). Je l'ai testé en me créant un site d'auteur pour mes livres en anglais.

La formule payante de base revient à entre 10 et 15€ par mois selon que l'on choisisse de payer à l'année (10€) ou mensuellement (15€). Cette formule permet de bénéficier de la création d'ebooks en ligne, de la vente directe sur votre site d'auteur de vos ebooks, avec 100% des revenus touchés par l'auteur, de toucher les lecteurs à l'aide d'une newsletter, et d'accéder aux différents services tels que ceux cités précédemment: retour de lecture, traduction, corrections, design de la couverture...

Ces services précis ont un coût: le retour de lecture d'un éditeur professionnel vous coûtera 650€ pour 500 000 signes, les relectures et corrections éditoriales sont à 0,02€ TTC par mot, le design d'une couverture basique est à 150€, et d'une couverture "Artist touch" à 350€. 

J'ai compté pas moins de treize services différents, qui peuvent comprendre aussi bien la création d'une bande annonce que celle d'un kit média, en passant par la bannière personnalisée pour votre site Iggybook. 

N'ayant pas testé ces différents services, je ne ferai pas de commentaire sur leur rapport qualité/prix. Je signale tout de même, parce que cela correspond à mon expérience personnelle, que l'autoédition ne revient pas forcément aussi cher que tous ces services additionnés pour quelqu'un désireux d'apprendre par lui-même. Mais je reconnais que si certains de ces services sont de qualité, ils peuvent vous faire gagner du temps dans votre évolution d'auteur, que vous soyez traditionnellement édité ou non (la plate-forme s'adresse à tous les auteurs sans discrimination). 

Nicolas Francannet et Patricia Duliscouet m'ayant très gentiment fait une démonstration de la création d'ebooks (accessible avec la formule de base entre 10 et 15€ par mois), je signale que les ebooks crées par Iggybook, extrêmement faciles à créer, ont un look plus pro que ceux que je fais moi-même, et notamment la présentation des chapitres. En toute franchise, cet apport me paraît toutefois minime sur de l'ebook.

Passons maintenant à ce qui intéressera au premier chef les auteurs autoédités: le site gratuit. Comme vous pouvez le constater en visitant le site que je me suis créé, les images sont de qualité, cela fait pro. J'apprécie le défilement rapide des différentes rubriques, "citation", "biographie", "mes livres", "écrire à l'auteur", "en savoir plus".

J'apprécie aussi la simplicité du site: on va droit à l'essentiel, le lecteur apprend très vite à connaître l'auteur et ses œuvres. Autre fonctionnalité sympa, lorsque un lecteur partagera votre site sur un réseau social, un texte apparaîtra automatiquement: j'ai découvert (nom de l'auteur) grâce à Iggybook. C'est valorisant pour les deux, l'auteur et la plate-forme. Gagnant-gagnant, donc. 

Comme vous pouvez toutefois le constater, puisque je n'ai présenté que des livres anglais sur mon site Iggybook (eh oui, pour mes livres en français, j'ai déjà mon propre site, qui m'a coûté de nombreuses heures de travail) l'interface n'est pas adaptée à mes lecteurs anglophones (oui, j'en ai quelques-uns ;)). C'est le premier défaut qui m'est apparu évident: pas d'option "anglais" pour traduire automatiquement l'interface. 

Ce défaut qui peut sembler minime en cache un plus gênant: impossible de customiser, c'est à dire de définir soi-même les menus. Sur le blog que vous lisez en ce moment, qui est un blog gratuit sans publicité fourni par Blogger, j'ai pourtant cette possibilité. 

Autre chose qui me gêne: le nombre de clics avant d'arriver chez un revendeur en ligne. Regardez bien en haut à gauche de ce blog. Vous avez des liens "page Amazon" ou "page Kobo" qui en un clic, vont vous permettre d'accéder à tous mes ebooks chez ces revendeurs. Liens que j'ai mis moi-même en place, bien sûr. 

Sur mon propre site, dès la page d'accueil, en faisant un peu défiler vers le bas, vous avez des liens direct vers mes livres chez trois revendeurs en ligne. En un seul clic. 

Il faut savoir que les gens auront souvent une plus grande confiance en un site comme la Fnac ou Amazon qu'en un site d'auteur, aussi pro soit-il.

Chez Iggybook, il faut un premier clic pour arriver sur la présentation courte des livres ("Mes livres"), un deuxième clic sur "En savoir plus" pour accéder à la présentation longue, un défilement vers le bas pour choisir entre la version papier et la version ebook, un troisième clic sur "Acheter l'ebook" ou "Acheter le livre papier" pour accéder aux boutons Amazon, Kobo et autres, et enfin, un quatrième clic pour arriver chez le revendeur, où il vous faudra cliquer une cinquième fois (voire plus) pour enfin acheter le livre!

Alors, certes, j'apprécie le fait qu'en survolant la couverture, le lecteur soit tout de suite informé sur le prix. Et j'ai conscience qu'en cliquant sur la couverture, il pourra, à condition que l'auteur se soit abonné en premium, acheter plus vite le livre, directement sur le site. 

Mais tout de même, tout cela manque de percussion, d'impact, de côté pratique pour le lecteur au moment le plus critique pour moi auteur, quand il doit passer à l'acte d'achat. 

Si vous avez une grosse plate-forme de lecteurs, cela vaut sans doute le coup (et le coût) de permettre au lecteur d'acheter directement sur le site en vous abonnant en premium. Mais si vous êtes auto-édité et que vous ayez une grosse plate-forme, il y a fort à parier que vous ayez déjà votre propre site, et que vous l'ayez architecturé de manière à obtenir des ventes directes ou indirectes. 

L'autre problème que je vois avec Iggybook, c'est l'indépendance. Ceux qui lisent ce blog savent peut-être qu'auparavant, je passais par Overblog. Or, il a suffi qu'un milliardaire rachète Overblog pour que cette plate-forme se transforme en nid à publicités (pour mes lecteurs, pas un nidepoux mais un nidepubs). 

Que se passera-t-il pour votre site d'auteur si Iggybook est racheté par un éditeur comme Hachette? Que se passera-t-il si demain, Iggybook met la clé sous la porte? Ce sont des questions ouvertes, et je n'ai pas la réponse. Connaissant la volatilité du milieu de l'édition et d'Internet, je dirais qu'il est prudent de se les poser, ces questions. 

Est-ce que je conseillerais Iggybook à un auteur? Dans la mesure où il est très facile de se faire son site d'auteur sur Iggybook, je dirais que c'est toujours une bouteille qu'on peut jeter à la mer. En d'autres termes, pourquoi pas. Sachez tout de même que dans l'état actuel des choses, je ne le perçois pas comme un outil de vente très efficace pour l'auteur. L'absence de customisation du site est un défaut majeur à mon sens, qui sera peut-être d'ailleurs réparé à terme, le site étant toujours en phase beta.

Au final, je conseillerais à un auteur de se faire sa propre opinion, à la fois sur le site en lui-même et sur les services premium.

Examinez les différents services premium proposés, parce que certains de ces services sont pertinents et jouent vraiment un rôle dans notre carrière d'auteur (on peut les examiner sans acheter). 

Mon avis général reste réservé tout simplement dans la mesure où je n'ai pas testé ces services. Si un autre auteur fait appel à certains des services proposés et rend compte de son expérience, le présent article pourra être avantageusement enrichi et complété par d'autres.

Aucun commentaire: